» Né en 1971 en Allemagne de l’Est, près de Berlin, je suis venu en France en juillet 1991 pour suivre un apprentissage en service au CEFPPA à Strasbourg, puis au restaurant Au Vieux Couvent à Rhinau ( 67 ). Sans connaître ni la langue française, ni la gastronomie et en laissant famille et amis derrière moi en Allemagne, j’ai du m’adapter à la culture française et à ma nouvelle vie dans les plus brefs délais.

Motivé par des cours intensifs durant 8 semaines et par la peur de l’échec, j’ai pu commencer mon apprentissage dans une classe francophone dès le mois de septembre. Grâce à la famille Albrecht, du Vieux Couvent à Rhinau, j’ai pu découvrir la richesse de la cuisine et de la culture française. Ce sont eux qui m’ont donné envie de suivre le challenge commencé, en m’acceptant comme leur troisième fils.

M Jean ALBRECHT, soupçonna un petit talent pour la cuisine en moi. Après un bref séjour en salle, je passa de l’autre coté de la barrière et essaya de comprendre la cuisine. Ceci me réussi plutôt bien et des résultats encourageant à l’école m’offraient la possibilité et m’ouvrèrent la porte pour continuer mon apprentissage en BAC PRO, option cuisine.

Début de l’été 1994, examen obtenu, l’envie de continuer et d’apprendre me poussèrent à quitter la maison de mon maître et me dirigèrent vers l’Arnsbourg à Baerenthal tenue par la famille KLEIN. A la fois établissement de campagne des Vosges du Nord, mais très coté dans la région, cette maison d’une rigueur absolue me perfectionna dans mon organisation de travail et m’appris à mieux gérer mon stress. Mon passage à l’Arnsbourg, me manque particulièrement car je retrouvais dans mes discussions avec Jean-Georges KLEIN, des histoires passées de ma vie, vécues en Allemagne de l’Est.

C’est aussi dans cette maison que j’ai rencontré mon épouse Cynthia. Après deux ans d’émotions formidables, je quitte l’Arnsbourg en tant que second de cuisine pour rejoindre l’Auberge de l’Ill tenue par la famille HAEBERLIN à Illhausern. Malgré mes 25 ans et 5 ans d’expérience professionnelle, j’acceptais de recommencer en bas de l’échelle, dans une maison de réputation mondiale. J’eu la chance de travailler avec Daniel REDERSTROFF, premier apprenti de Paul HAEBERLIN et cuisinier sur le paquebot  «  le France »  , je me forgea le caractère sans jamais désespérer.
Paul et Marc HAEBERLIN commençaient à avoir confiance en moi, ce qui me permis de rester et de passer Chef de Partie.

L’esprit de cette maison me convenait parfaitement, l’ambiance de travail très familiale, malgré les 45 employés car les frères HAEBERLIN étaient omniprésents. Une cuisine classique sur les bases d’Edouard WEBER, cuisinier à la cour des Tsars à St Petersbourg et maître de Paul HAEBERLIN m’ont fait rêver à la grande époque et je fis partie de l’ensemble.

1997 fut l’année décisive. Le célèbre Hôtel ADLON de Berlin fit appel à mes services, je renonça pour des raisons familiale. Puis l’Auberge de Strasbourg ferma ses portes, Cynthia et moi-même rouvrons cette maison traditionnelle de la région en novembre 1997, avec énormément de difficulté au départ. Mais je ne baissa pas les bras et continua de persévérer avec une cuisine qui reposait sur les bases de la grande cuisine française avec des clins d’oeil vers le Sud.

Toutes les semaines, je trouve pour vous les meilleurs produits du marché à Strasbourg, pour que vous puissiez goûter des plats aussi légers, qu’originaux. J’espère pouvoir vous surprendre et vous transporter dans le respect de l’art qu’est la cuisine.

Nous sommes très proches et respectueux de notre personnel, sans qui rien ne serait possible.  »

Lutz JANISCH

Start typing and press Enter to search